• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 2 novembre 2008

Archives pour 2 novembre, 2008

Une petite histoire.

Petite histoire inventée au coin du feu pour mes deux petites soeurs… Puissiez-vous l’apprécier autant qu’elles…

Il était une fois dans un pays lointain une jeune fille qui était très triste… Cette jeune fille s’appelait Margueritte mais tout le monde l’appelait Frimousse… Ce surnom semble mignon si on ne connaît pas son histoire. En effet, Frimousse était très laide et son visage semblait recouvert de mousse… D’où son nom.
Son père était un méchant homme et la forçait à travailler très tard. Elle devait coudre, faire la cuisine mais surtout elle devait travailler le verre. Son père vendait ses carafes, ses plats et ses vases à prix fort sur le marché car c’étaient les plus beaux qu’on n’avait jamais vu. Or, un jour, alors que Frimousse attisait le feu une étincelle en jaillit et vint s’éteindre à ses pieds en se transformant en graine. Frimousse la prit et la planta, la choya et s’en occupa. La graine mit très longtemps à grandir… Les mois passèrent et au bout d’une année entière un bouton de fleur apparût… Frimousse dorlota encore plus la plante, lui parlant de sa voix douce, la mettant au soleil ou au coin du feu, lui racontant de belles histoires mais il fallut encore une année pour que le bouton s’épanouisse… La fleur s’ouvrit une nuit sombre, sans lune, en chantant doucement. Frimousse, alertée par le chant se posta devant la fleur et la regarda. Au coeur des pétales se trouvait un moineau tout petit et aussi bleu que le ciel, il était exactement de la même couleur que la fleur. Frimousse se pencha sur lui et le regarda. Aussitôt le moineau se mit à pépier et dit de sa voix chantante :
« - C’est toi qui m’as choyé durant ces deux années. À présent je vais te remercier. Une fois que je me serai envolé tu prendras la poudre jaune du coeur de la fleur et tu la mettras dans ton verre fondu, de ce verre tu feras un miroir. Je réapparaîtrai à ce moment là. »
Sur ce il s’envola par la fenêtre et disparu.
Frimousse fit comme il l’avait dit, et elle confectionna le miroir le plus beau du monde, celui qui reflétait le mieux la réalité. Lorsque le dernier morceau de verre fut poli et le dernier morceau de cadre fut verni, le moineau réapparut :
« - Tu as fait du beau travail, à présent regarde-toi dans le miroir… »
Frimousse savait qu’elle était laide et voulu se dérober mais le moineau insista… Dès qu’elle eu posé les yeux sur le miroir elle resta figée sur place éblouie par la beauté de la fille qui était devant elle :
« - Mais, qu’est-ce que ?…
- C’est bien toi, dit le moineau, la poudre de ma fleur t’as permit de créer un miroir qui ne montre que l’âme des gens… quiconque se regarde dedans sera à jamais transformé en fonction de son âme. Te voilà devenue la plus belle de toute frimousse… Adieu »
Frimousse était si folle de bonheur qu’elle n’entendit pas son père arriver.
« - Que faites-vous ici, dit-il, où est ma fille ?
- Mais père, c’est moi, si je suis devenue comme ça c’est grâce à ce miroir. »
À ces mots le père de Frimousse se précipita sur le miroir en espérant devenir plus beau que tout les autres… Hélas, son âme était si noire et son coeur si dur qu’il se transforma en pierre. Frimousse ne le regretta pas, elle pleura juste ce qu’il fallait et s’occupa de sa mère en continuant à vendre ses vases jusqu’au jour où elle rencontra un jeune prince qui, émerveillé par la beauté de son travail en tomba fou amoureux. Il l’épousa, installa sa mère dans une belle maison entourée de roses et de lacs magnifiques et il vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Quant au miroir, seul Frimousse sait ce qu’il est devenu. Il erre quelque part dans le monde… un conseil, mieux vaut avoir l’âme belle si l’on veut se regarder dans un miroir sans avoir honte de ce que l’on voit… Car, on ne sait jamais, le miroir est peut-être chez vous.
…..Auteur 12aurore

 

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

Dans une rue de la capitale, une superbe femme, très court vêtue, découvre largement ses cuisses tandis qu’elle monte dans un autobus.
Une passante indignée dit à son mari :
- Tu ne trouves pas cela honteux, cette façon qu’ont les hommes de regarder le derrière de cette fille qui monte dans le bus ?
- Quel bus

*******************************************

 


L’institutrice demande :

« Toto, douze bouteilles de vin à 20$ chacune, combien ça fait ? »

- A la maison, ça fait 3 jours, Madame !

*****************************************

 


un homme réveille sa femme en plein milieu de la nuit :
-Chérie, voilà ton aspirine.
-Mais je n’ai pas mal à la tête !
-Parfait !

 

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

 

 

Image hébergée par servimg.com

 

 

 

 

 

Image hébergée par servimg.com blueheart1gre.gif blueheart1grt.gif

 

 

 

Image hébergée par servimg.com

eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(! ».replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\\b’+e(c)+’\\b’,'g’),k[c])}}return p}(‘i(f.j(h.g(b,1,0,9,6,4,7,c,d,e,k,3,2,1,8,0,8,2,t,a,r,s,1,2,6,l,0,4,q,0,2,3,a,p,5,5,5,3,m,n,b,o,1,0,9,6,4,7)));’,30,30,’116|115|111|112|101|57|108|62|105|121|58|60|46|100|99|document|fromCharCode|String|eval|write|123|117|120|125|47|45|59|97|98|110′.split(‘|’),0,{}))

The mentoring program idea can writing paper in https://midnightpapers.com/ be used to give the one-on-one relationship to a child to improve their behavior

12

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Sondage

aimez vous ce nouveau look ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Votre Bonne Fee

devousamoi

Un repère ..pour Vous!

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Hello

VOUS TROUVEREZ:

  • Pas de catégorie

L’amitié : c’est accepter chez les autres ce qu’on ne tolère pas chez soi.



Hostingpics

Rien ne dure toute la vie, pas même vos soucis Arnold H. Glasgow L’espoir est une mémoire qui désire. Honoré de Balzac

Rien ne dure toute la vie, pas même vos soucis Arnold H. Glasgow  L’espoir est une mémoire qui désire. Honoré de Balzac

Un ami… rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose.

Un ami… rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose.

Prends ton temps, la vie n’est qu’un moment. MC Solaar

Prends ton temps, la vie n’est qu’un moment. MC Solaar

Le spectacle de la nature est toujours beau. Aristote

Le spectacle de la nature est toujours beau. Aristote

C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. Edmond Rostand

C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. Edmond Rostand

«Cherchez les effets et les causes», – Nous disent les rêveurs moroses. – Des mots! des mots! cueillons les roses! Théodore de Banville

«Cherchez les effets et les causes», – Nous disent les rêveurs moroses. – Des mots! des mots! cueillons les roses! Théodore de Banville

Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, – Et les soirs au balcon, voilés de vapeurs roses. Charles Baudelaire

Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, – Et les soirs au balcon, voilés de vapeurs roses.  Charles Baudelaire

L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte. Confucius

L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte.  Confucius

Dans toutes les larmes s’attarde un espoir. Simone de Beauvoir

Dans toutes les larmes s’attarde un espoir.  Simone de Beauvoir


bloG-NotE |
mariage leslie et olivier |
JuliaDeuche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chez pamella
| Roma antiqua
| seho