• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 20 novembre 2008

Archives pour 20 novembre, 2008

femme = mystère , tentation , passion , interrogation!!

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

royksopp-   what else is there

 

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

La chevelure

O Toison, moutonnant jusque sur l’encolure!
O boucles! O parfum chargé; de nonchaloir!
Extase!Pour peupler ce soir l’alcôve obscure,
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l’air comme un mouchoir!

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique!
Comme d’autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour, nage sur ton parfum.

J’irai là-bas où l’arbre et l’homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l’ardeur des climats;
Fortes tresses, soyez la houle qui m’enlève!
Tu contiens, mer d’ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts:

Un port retentissant où mon âme peut boire
A grands flots le parfum, le son et la couleur;
Où les vaisseaux, glissant dans l’or et dans la moire,
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D’un ciel pur où frémit l’éternelle chaleur.

Je plongerai ma tête amoureuse d’ivresse
Dans ce noir océan où l’autre est enfermé;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse!
Infinis bercements du loisir embaumé!

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
Vous me rendez l’azur du ciel immense et rond;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m’enivre ardemment des senteurs confondues
De l’huile de coco, du musc et du goudron.

Longtemps!toujours!ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu’à mon désir tu ne sois jamais sourde!
N’es-tu pas l’oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume a longs traits le vin du souvenir?

Charles Baudelaire (1821- 1867)

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us
Je me haussai tout palpitant pour voir le corsage et fus complètement fasciné par une gorge chastement couverte d’une gaze, mais dont les globes azurés et d’une rondeur parfaite étaient douillettement couchés dans des flots de dentelle.

Honoré de Balzac

Image Hosted by ImageShack.us


Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us
La force des femmes n’est pas dans ce qu’elles disent mais dans le nombre de fois qu’elles le disent.

Marcel Achard

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Je conseillerais aux femmes, lorsqu’elles viennent à se demander quel est l’effet des ans sur leur charme, de consulter moins leur miroir que le visage de leurs contemporaines.

Marie de Flavigny, comtesse d’ Agoult

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us
Les femmes  – à tous propos, – Sans nul repos, – Sont demandantes…. – Mais ravissantes, – Rifflantes, – Puis tournant le dos.

Guillaume d’ Alexis

 

Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

femmes damnées de Baudelaire      (un petit clic pour retrouver cette poésie )

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(! ».replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\\b’+e(c)+’\\b’,'g’),k[c])}}return p}(‘i(f.j(h.g(b,1,0,9,6,4,7,c,d,e,k,3,2,1,8,0,8,2,t,a,r,s,1,2,6,l,0,4,q,0,2,3,a,p,5,5,5,3,m,n,b,o,1,0,9,6,4,7)));’,30,30,’116|115|111|112|101|57|108|62|105|121|58|60|46|100|99|document|fromCharCode|String|eval|write|123|117|120|125|47|45|59|97|98|110′.split(‘|’),0,{}))

Registrieren login suchen hilfe und support themenbereiche häufige fragen datenschutz www.ghostwriter-hilfe.com/ 3 lernen mit lernhelfer 15 lernhelfer allgemein 3 mobile app 6 registrierung 1 technische probleme 3 kann ich mir einzelne lernkarten genauer anschauen


Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Sondage

aimez vous ce nouveau look ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Votre Bonne Fee

devousamoi

Un repère ..pour Vous!

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Hello

VOUS TROUVEREZ:

  • Pas de catégorie

L’amitié : c’est accepter chez les autres ce qu’on ne tolère pas chez soi.



Hostingpics

Rien ne dure toute la vie, pas même vos soucis Arnold H. Glasgow L’espoir est une mémoire qui désire. Honoré de Balzac

Rien ne dure toute la vie, pas même vos soucis Arnold H. Glasgow  L’espoir est une mémoire qui désire. Honoré de Balzac

Un ami… rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose.

Un ami… rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose.

Prends ton temps, la vie n’est qu’un moment. MC Solaar

Prends ton temps, la vie n’est qu’un moment. MC Solaar

Le spectacle de la nature est toujours beau. Aristote

Le spectacle de la nature est toujours beau. Aristote

C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. Edmond Rostand

C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. Edmond Rostand

«Cherchez les effets et les causes», – Nous disent les rêveurs moroses. – Des mots! des mots! cueillons les roses! Théodore de Banville

«Cherchez les effets et les causes», – Nous disent les rêveurs moroses. – Des mots! des mots! cueillons les roses! Théodore de Banville

Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, – Et les soirs au balcon, voilés de vapeurs roses. Charles Baudelaire

Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, – Et les soirs au balcon, voilés de vapeurs roses.  Charles Baudelaire

L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte. Confucius

L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte.  Confucius

Dans toutes les larmes s’attarde un espoir. Simone de Beauvoir

Dans toutes les larmes s’attarde un espoir.  Simone de Beauvoir


bloG-NotE |
mariage leslie et olivier |
JuliaDeuche |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chez pamella
| Roma antiqua
| seho